J’ai déjeuné avec Bernard Hinault

champion bernard hinault
Les points clés abordés dans l'article 🔽
1 contenu inédit chaque samedi à 19h
🎁 OFFERT : 7+ ressources 100% Gravel

Il y a quelques jours, j’ai eu la chance de déjeuner avec Bernard Hinault.

5 choses que je retiens de cette entrevue avec le “Blaireau”

Sûrement l’un des plus grands champions de l’Histoire du sport français.

216 victoires. 5 Tour de France, 3 Tour d’Italie, 2 Vuelta et 1 titre de champion du Monde. Entre autres.

Go 👇

1 - Il faut de l’ego pour être un champion.

En France, l’ego est mal vu. Pourtant, je ne connais pas un seul grand champion qui n’a pas d’ego.

C’est même une qualité indispensable pour réussir dans son domaine.

Avoir de l’égo permet d’avoir des sursauts d’ego.
Et les sursauts d’ego ont créé les plus belles victoires.

Je préfère quelqu’un qui a de l’ego à une personne faussement modeste.

N’oubliez pas : si une personne vous dit qu’elle est humble, c’est qu’elle ne l’est pas.

2 - Le cyclisme est un sport individuel, mais les victoires sont collectives.

Hinault partageait sa chambre d’hôtel lors des compétitions avec des équipiers différents, afin que tout le monde se sente bien et participe à la performance de l’équipe. À la fin, c’est lui qui levait les bras, mais c’est bien l’équipe qui gagnait.

On pourrait traduire ça par la citation un peu pédante, mais qui résume bien ses propos : “Seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin. »

3 - La concurrence n’existe pas si tu es le meilleur.

En visant à être le meilleur dans ce que vous faites, vous transcendez la notion de concurrence pour entrer dans un espace où votre plus grand rival est votre version d’hier.

Hinault n’a pas seulement dominé ses concurrents par ses victoires, mais aussi par sa capacité à repousser constamment ses limites et à innover dans sa pratique.

4 - On ne naît pas champion, on le devient.

C’est certain, dès l’enfance, Hinault avait des dispositions physiques supérieures à la normale.

Avec une fréquence cardiaque de 34 pulsations par minute, une capacité pulmonaire de 7,5 litres et une VO2max spécifique de 90 ml/kg/mn ainsi que des fémurs très longs par rapport à ses tibias, le champion français partait avec certains avantages.

Mais sans travail, il ne serait resté qu’une légende locale. Hinault était un bosseur et un perfectionniste. Il a co-créé la pédale automatique et fût l’un des premiers coureurs à effectuer des tests en soufflerie pour optimiser sa position.

5 - C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.

Bernard Hinault était les deux. Un grand champion anticonformiste qui ne courrait pas pour être populaire mais pour gagner.

Et c’est là toute la différence. On ne souvient pas du nom du dernier français qui a fait TOP 10 sur le Tour de France.

Par contre, on se souvient tous de la victoire de Pierre Rolland à l’Alpe d’Huez ou du double titre de champion du Monde de Julian Alaphilippe.

La folie, c’est se comporter toujours de la même manière et de s’attendre à un résultat différent.

« Tant que je respire, j’attaque » Merci Bernard !

Vous avez apprécié ce guide ?

Nos boutiques préférées pour vos achats gravel 🛍️
Découvrez 3 autres contenus 100% gravel 👇
Actu 100% Gravel
🗓️ 4 novembre 2023
✍️ Hugo de gravelpassion.fr
Actu 100% Gravel
🗓️ 21 octobre 2022
✍️ Hugo de gravelpassion.fr
Actu 100% Gravel
🗓️ 2 décembre 2023
✍️ Hugo de gravelpassion.fr
💬 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Rejoignez la Tribu Gravel !

GUIDES | ASTUCES | CONSEILS | FORUM

6 820+ membres 👨‍👩‍👧‍👦

0 spam / 1 e-mail le samedi à 19h​.

+7 cadeaux de bienvenue 🎁​.