6 conseils pour rouler de nuit en gravel

Lampe Stoots 04
Vous êtes pressé(e) ? Prenez un raccourci 🔽

Rouler de nuit en gravel par envie ou par obligation lorsque les jours raccourcissent en hiver, procure toujours des sensations uniques. Néanmoins, pour des questions de sécurité, il faut s’y préparer suffisamment en amont. Découvrez tous nos conseils pour rouler de nuit en gravel sans danger et profiter un maximum du moment.

Rouler de nuit en gravel : l’importance d’un éclairage efficace

Faire du gravel à l’aveugle, hum… c’est un concept ! Même si vous empruntez peu de routes passantes, un éclairage est indispensable pour voir et être vu. Vous avez l’obligation légale de disposer d’un feu jaune ou blanc à l’avant et d’un feu rouge à l’arrière de votre vélo gravel.

Outre cette obligation, il faut aussi s’assurer une vision suffisante pour rouler en sécurité et profiter du moment. Nous vous conseillons d’investir dans une lampe frontale fiable et capable d’éclairer à plus de 800 lumens. Quoi qu’il en soit, pour une vision suffisante par tous les chemins et les météos, vous aurez a minima besoin d’un éclairage de 450 lumens, idéalement couplé à une portée de 25 à 50m.

💡 Ne vous fiez pas uniquement aux lumens ! Une bonne lampe doit proposer un faisceau large et régulier. L’autonomie de la batterie ne doit pas avoir de corrélation avec la puissance fournie. Évitez les lumières où la puissance diminue quand l’autonomie chute.

Côté autonomie, choisissez une lumière qui vous permettra de tenir un certain temps sur le mode d’éclairage maximal (notamment si vous roulez beaucoup hors ville). 

rouler de nuit en gravel - Gravelpassion.fr

Notre sélection de lampes pour le gravel

Radar Garmin Varia

Bien plus qu’une simple lumière arrière, le Garmin Varia n’est plus à présenter. Ici dans sa seconde version (RTL 515), il permet de signaler les véhicules en approche directement sur votre compteur GPS ou smartphone. En plus de vous envoyer un signal sonore, il diffusera un flash plus ou moins puissant pour le véhicule qui arrive derrière vous.

Certes, c’est un budget, mais le Garmin Varia est un incontournable. 

Le meilleur prix sur le web aujourd’hui 👇

✅ Distingue les véhicules jusqu’à 1,6km
✅ 16 heures d’autonomie 
✅ Connectivité ANT+® et Bluetooth

Neatt 3000

Avec sa batterie déportée, cette lumière Neatt propose un très bon rapport efficacité / prix.

Le meilleur prix sur le web aujourd’hui 👇

✅ 3000 Lumens
✅ 3 niveaux d’éclairage
✅ Batterie déportée

Bontrager Flare RT

Petite, mais puissante ! Voilà comment nous pourrions décrire cette lampe arrière Bontrager Flare. Avec son design minimaliste, on retrouve une batterie de 15 heures à 5 lumens, mais aussi une connectivité avec votre compteur GPS pour gérer l’activation et la batterie.

Le meilleur prix sur le web aujourd’hui 👇

✅ Plusieurs modes de clignotement
✅ Poids de 33g seulement
✅ Capteur de lumière

Stoots Hekla 3

Nous avons testé il y a quelques mois une lampe frontale en guise d’éclairage pour nos sorties gravel nocturnes. La Stoots Hekla 3 brille grâce à son incroyable rapport prix / poids / autonomie / efficacité. Polyvalente, elle peut aussi se fixer directement sur votre vélo.

✅ Batterie amovible
✅ 850 lumens
✅ Conçue et fabriquée en France

La dynamo : l'idéal pour rouler de nuit ?

Une autre alternative possible : la lampe dynamo qui a l’avantage de générer suffisamment d’énergie pour alimenter votre éclairage. En effet, pas besoin de recharger vos lampes, elles sont alimentées grâce à la force de vos coups de pédales. C’est donc un élément en moins à se soucier.

Notre guide complet sur les dynamo en gravel et bikepacking

Habillez-vous avec des vêtements réfléchissants pour rouler de nuit à vélo

Pour la simple et bonne raison que nous ne sommes jamais assez visibles, optez pour des vêtements ou accessoires réfléchissants. Une veste, des brassards à clipser ou à accrocher sur les bras et les jambes : tout est bon pour être vu. De plus, les brassards sont des dispositifs peu coûteux et très pratiques à mettre et à enlever rapidement. Ils prennent également très peu de place dans une sacoche par exemple.

⚠️ Par ailleurs, il est obligatoire de porter un gilet réfléchissant respectant la norme CE.

Il existe aussi de nombreux vêtements gravel techniques équipés de parties réfléchissantes à tous les prix. Disons que c’est une sécurité supplémentaire indispensable pour rouler de nuit à vélo.

Plus nous sommes visibles et mieux nous serons vus. Notamment sur les passages où nous empruntons la route. De plus, prévoyez une veste ou de quoi vous couvrir en fonction de la saison. Car les nuits sont plus froides, même en été et malgré l’effort effectué, vous pourriez le ressentir. 

👉 Découvrez 8 marques de vêtements pour gagner en visibilité la nuit

Équipez votre vélo en conséquence

Outre un jeu d’éclairages fonctionnel, il est aussi important d’être visible de manière latérale. Même si certains vêtements proposent des zones réfléchissantes sur les bras ou les cuisses, ce n’est pas suffisant pour être vu aux intersections notamment.

💡 D’ailleurs, il a été prouvé que les automobilistes remarquaient davantage un signal lumineux en mouvement plutôt que fixe.

De ce fait, outre la lumière arrière en mode clignotant, il est aussi important de rendre visible les mollets par exemple.

Lampe Stoots 03
Voir... Ne signifie pas être vu !

Pour revenir au matériel, équipez votre vélo de zones réfléchissantes en apposant par exemple des stickers sur vos roues.

Tracez votre itinéraire en amont pour rouler de nuit en gravel en sécurité

Ne laissez que peu de place à l’imprévu la nuit. Pour être plus à l’aise à rouler de nuit en gravel, tracez votre itinéraire en amont. Choisissez de préférence un parcours que vous connaissez bien, ou que vous avez eu l’occasion de reconnaître en plein jour, et plutôt roulant. Car vous n’aurez pas vos repères habituels pour aborder un passage plus technique par exemple. Il faut donc anticiper au maximum pour profiter pleinement du moment. 

Si c’est la première fois que vous allez tenter le gravel de nuit et que cela peut vous rassurer, invitez un ami à partager cette expérience avec vous ! En fonction de la région où vous habitez, il existe peut-être aussi des groupes qui organisent des sorties nocturnes.

Restez focus, et évitez les distractions

La nuit, nos sensations et perceptions sont complètement différentes. C’est d’ailleurs ce qui rend cette expérience unique. Mais gare aux excès de confiance !

Évitez d’écouter de la musique et de consulter les notifications de votre téléphone. Déjà qu’en plein jour, on ne vous le conseille pas spécialement non plus, la nuit c’est encore plus une mauvaise idée 😁.

Concentrez-vous sur votre chemin et ses potentielles embuches. Animaux, automobilistes, nids de poule,… Les dangers sont déjà omniprésents !

Gravel de nuit : faites des pauses

Dès que la fatigue se fait ressentir, ne jouez pas avec le feu : faites une pause. Plusieurs même s’il le faut. Cela peut être une micro sieste ou un véritable dodo en fonction de votre expérience en bikepacking de nuit.

Cela ne dévalorisera pas votre expérience de gravel nocturne. Au contraire, vous démontrez une bonne connaissance de vous-même.  Rester concentré en continu génère forcément une fatigue mentale et/ou physique. Écoutez votre corps.

Profitez de ces pauses pour prévenir votre entourage que tout va bien et lui signaler votre position. Nous ne sommes jamais assez prudents. À ce propos, ne partez jamais rouler de nuit en gravel sans prévenir au moins une personne (itinéraire emprunté, heure de départ, heure d’arrivée estimée, …). Donnez de vos nouvelles régulièrement de sorte que s’il vous arrive quelque chose, les secours puissent être prévenus rapidement et avoir une idée de votre localisation. Prévenir le pire permet de profiter à fond du meilleur !

Rouler de nuit en gravel : on résume ?

Rouler de nuit en gravel peut être une chouette expérience à condition de s’y préparer sérieusement en amont. Pour des raisons de sécurité évidentes, on ne s’aventure pas – même dans les chemins – sans des sources de lumière fiables et efficaces. Ni sans porter des vêtements réfléchissants.

De même, pour éviter un maximum de dangers, il faudra préparer votre itinéraire en amont et rester concentré tout au long du parcours. Si jamais vous sentez la fatigue pointer le bout de son nez, arrêtez-vous. Ce sera l’occasion de prendre une jolie photo souvenir, de grignoter une barre et de boire un coup, voire de faire un p’tit somme !

Vous avez déjà roulé de nuit ? C’était comment ? Racontez-nous votre expérience en commentaire ! 👇

5/5 - 1 ♥️

Psst... Vous êtes encore là ? 😳

Alors déjà, un grand merci d’avoir lu ce guide jusqu’au bout. J’espère vraiment que vous l’avez apprécié.

Nous avons passé une 1 demi-journée pour le rédiger. 

En 5″, faites en profiter un ou une ami(e) ! 🧡

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Découvrez nos autres contenus 100% gravel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Votre cadeau est prêt à partir...

La communauté privée des amoureux du gravel.

3 820+ membres 👨‍👩‍👧‍👦

0 spam / 1 e-mail le samedi à 19h​.