fbpx

Sacoches pour le bikepacking : le guide complet

Vous êtes pressé(e) ? Prenez un raccourci 🔽

La sélection express Gravelpassion.fr 👇

À travers ce guide, nous allons présenter exclusivement les sacoches de bikepacking. Cet équipement diffère de ce que l’on peut retrouver en cyclotourisme. Ici, pas de remorque mono-roue ou de sacoches latérales fixées sur des porte-bagages. Non, le minimalisme est de rigueur avec des sacoches directement fixées au cadre et un poids réparti convenablement.

Les sacoches de bikepacking ont le vent en poupe et l’expansion du gravel participe pleinement à cela. Mais l’offre est imposante et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver entre toutes les gammes, les différents volumes, mais aussi les dispositions possibles.

Suivez-moi, on embarque pour un tour d’horizon des sacoches de bikepacking ⬇️.

Les sacoches de bikepacking

Les sacoches de cadre

Une sacoche de cadre permet un stockage au niveau du triangle du cadre formé par le tube supérieur (top tube), le tube de selle et le tube diagonal. Ces sacoches peuvent être conçues sur mesure pour votre gravel ou bien représenter des tailles génériques (S, M et L par exemple).

Les sacoches de cadre pour le bikepacking permettent de stocker facilement les affaires lourdes tout en restant facilement disponibles. En disposant majoritairement le poids à ce niveau, vous conservez un centre de gravité bas.

Ces sacoches se fixent le plus souvent à l’aide de velcros, mais selon le modèle et votre gravel, des inserts filetés peuvent (co)exister. C’est notamment le cas sur le Trek Checkpoint et ses sacoches Bontrager.

Un des seuls inconvénients de ce type de sacoches, c’est qu’elles prennent la place des deux porte-bidons principaux. Inconvénient que vous pouvez atténuer en optant pour une sacoche de cadre plus petite et compacte. Certains modèles peuvent aussi contenir une poche à eau.

⚠️ Une fois la sacoche bien remplie, il est possible que l’intérieur de vos genoux viennent toucher lors de la phase de pédalage.

Trek checpoint puy du fou 01
Sacoche Bontrager vissée au cadre

Enfin, concernant la construction même de ces sacoches, on va s’attarder sur quelques points :

  • La qualité des fermetures : ce sera l’une des parties de la sacoche les plus exposées. Il est important d’opter pour des zips résistants et durables.
  • Les compartiments : combien en souhaitez-vous ? Avec quelle profondeur ? Bien souvent, on retrouve d’un côté une grande poche et de l’autre de multiples rangements. Certaines marques proposent un intérieur flashy afin de repérer facilement ses objets.

Côté tarifs, une bonne sacoche de cadre démarre généralement aux alentours des 70€. Le stockage et les finitions joueront principalement sur le tarif. 

Des marques comme Ortlieb, Brooks et Restrap proposent du matériel solide et fiable. Bontrager est une bonne alternative, notamment si vous possédez un Trek Checkpoint.

👉 Il existe aussi de nombreux artisans qui se sont lancés dans la fabrication de sacoches à la main et sur-mesure. 

Les sacoches de guidon (= de cintre)

Populaire auprès de nombreux bikepackers, la sacoche de cintre est omniprésente sur bon nombre de gravel. Pour autant, ce n’est pas toujours la plus facile à installer. Il faut trouver suffisamment de place entre le câblage externe et la largeur du guidon. Si vous avez la chance d’avoir la câblerie tout ou en partie intégrée, cela facilite les choses. La sacoche de cintre doit aussi trouver sa place entre la lampe, le GPS et tous les autres accessoires 😄.

Elle peut soit s’ouvrir à l’aide d’un zip, notamment pour les plus petits volumes, ou alors en la déroulant comme les grosses sacoches de selle afin d’assurer l’imperméabilité.

La sacoche de guidon doit rester légère. Il est inutile de vouloir trop la charger au risque de perdre en maniabilité sur l’avant du gravel. Elle pourra soit contenir les choses encombrantes comme le duvet, le bivi bag ou la popote ou alors, au contraire, les outils de première nécessité s’il s’agit d’un rangement secondaire pour vous.

Enfin, selon la taille de votre sacoche et de votre cadre, il se peut qu’elle vienne toucher ou s’affaisser sur la roue avant, notamment si vous possédez une suspension avant. Méfiance donc si vous avez un cadre XXS ou XS.

sacoche brooks - 1

Pour le prix, on trouve de tout, notamment en fonction du volume de la sacoche. Zefal avec sa gamme Adventure propose un très bon rapport qualité / prix (mais il faut aimer le rouge 😁).

👉 Si vous êtes à la recherche d’un plus petit format, j’ai eu l’occasion de tester ce modèle de chez Brooks.

Les sacoches top-tube

Bien souvent compactes, les sacoches top-tube restent très pratiques au quotidien. On peut très facilement accéder au contenu sans s’arrêter et c’est aussi l’idéal pour y glisser une batterie externe directement reliée au GPS ou à la lumière par exemple.

Montée sur le tube supérieur, la sacoche top-tube peut soit se fixer à l’aide de velcros ou directement vissée dans le cadre.

Choisissez-la plutôt rigide et compacte. Si vous optez pour un modèle qui se visse, rien ne vous empêche de la positionner ailleurs sur le cadre si jamais vos genoux venaient frotter là aussi contre la sacoche.

Team sous-bois ou chemins blancs ?

Faites le quiz et découvrez quelle pratique vous correspond

1 sacoche – 3 dispositions

Il s’agit souvent de la sacoche que l’on conserve au quotidien sur notre gravel. Pratique et peu encombrante, on l’adore pour accéder facilement et rapidement à notre collation 😋.

Les sacoches de selle

Surprenante au premier regard, la sacoche de selle reste toutefois très pratique et indispensable pour tout bikepacking. Autant, on peut se passer d’une sacoche top tube ou de cintre, autant la sacoche de selle reste le premier équipement de bikepacking à envisager.

Il en existe de toutes les formes et de toutes les tailles, mais bien souvent le système d’attache reste identique : un velcro autour de la tige de selle et des accroches au niveau du rail de la selle.

Les volumes varient entre 5 et 17 litres. Plus une sacoche sera lourde et imposante, plus vous perdrez en maniabilité. Une sacoche de selle avec un grand déport entraînera un plus grand balancement. Il est donc primordial de répartir correctement le poids.

En effet, la plupart des sacoches de selle sont conçues avec une base solide puis un prolongement plus souple. Il faut donc charger au fond de la sacoche les choses les plus lourdes.

Il peut être intéressant de varier les volumes en fonction de vos trips. Une sacoche de 17 litres n’est pas nécessaire pour des excursions à la journée, mais indispensable dès lors que l’on dépasse les deux jours de bikepacking. A Contrario, un modèle inférieur à 5 litres peut suffire pour vos excursions à la journée.

Choisissez une sacoche de selle imperméable et suffisamment résistante pour vous accompagner sur toutes vos aventures.

vélo grabel ridley pornic

Côté prix, là aussi on retrouve une grande diversité. J’ai été agréablement surpris la Adventure de chez Zefal testée ici.

Les autres sacoches et accessoires de bikepacking

Outre toutes les sacoches présentées précédemment, il existe d’autres accessoires pour stocker vos affaires lors d’un bikepacking. Je pense tout naturellement aux sacoches de fourche ou encore celles apposées proches de la potence. Cela peut être des achats complémentaires à envisager en fonction de la durée de vos voyages.

Si vous avez la chance d’avoir une fixation au niveau du tube diagonal près du boitier de pédalier, profitez-en pour y ajouter un porte-bidon outils.

Enfin, on pense aussi au sac à dos ou à la sacoche banane qui se démocratisent de plus en plus en gravel et en bikepacking mais si ces deux accessoires sont couramment utilisés en VTT.

Ils offrent un véritable espace de rangement supplémentaire. Néanmoins, il vous faudra bien choisir votre sac à dos afin de le supporter pendant de longues heures. Là aussi, répartissez intelligemment le poids en chargeant au fond du sac les choses les plus lourdes.

Des marques se sont spécialisées dans les sacs à dos pour le bikepacking avec des rangements bien conçus et des espaces propres à la pratique du gravel. C’est notamment le cas de Evoc et Vaude. ⬇️

Comment est construite une bonne sacoche de bikepacking ?

Pour être durable et pratique, une sacoche de bikepacking doit être composée d’une matière plus ou moins technique. On retrouve par exemple le classique TPU qui permet de rendre la sacoche imperméable, voire étanche selon le procédé de fabrication. D’autres matériaux plus ou moins résistants peuvent être utilisés comme le coton.

Outre la matière, on veillera à opter pour une sacoche imperméable ou étanche. Les fermetures et les coutures jouent aussi un rôle clé pour maintenir cette imperméabilité. C’est bien souvent par ces éléments que l’eau et l’humidité rentrent.

Comment installer et entretenir ses sacoches de bikepacking ?

Même si à première vue l’installation de sacoches pour le bikepacking semble assez simple, il faut néanmoins respecter quelques règles.

sacoches bikepacking - Gravel Passion

Commencez par toujours protéger votre cadre au niveau des zones de fixation, mais aussi de frottement. Un micro mouvement répété des centaines de fois par sortie pendant 1 an et je vous laisse imaginer l’état de la peinture ! Pour ce faire, vous pouvez utiliser du film de protection.

Ensuite, on veillera à sangler correctement l’ensemble pour éviter tout ballottement. Outre une bonne répartition du poids comme nous l’avons plus haut, un bon serrage permet un meilleur confort de conduite.

Si vous vissez vos sacoches directement au cadre, soyez vigilant sur le couple de serrage à ne pas dépasser. Si toutefois il n’est pas mentionné, ne dépassez pas les 2NM notamment sur un cadre carbone.

Côté entretien, les sacoches de bikepacking sont faites pour l’aventure et donc pour subir tout type d’agression extérieure. Néanmoins, n’hésitez pas à les nettoyer régulièrement avec une microfibre légèrement humide. Concernant les fermetures, il faudra à tout prix éviter le grippage occasionné par le sable, le sel ou la pluie. Là aussi, un rinçage à l’eau claire devrait suffire. Autrement, un produit type W40 devrait résoudre le problème.

Vos questions / nos réponses ⚡️

On retrouve notamment la sacoche de selle, de cadre, du tope tube ou encore de guidon.

Afin de ne pas abîmer la peinture de votre cadre, vous pouvez utiliser du film de protection à positionner aux endroits stratégiques.

5/5 - 4 ♥️

Psst... Vous êtes encore là ? 😳

Alors déjà, un grand merci d’avoir lu ce guide jusqu’au bout. J’espère vraiment que vous l’avez apprécié.

Nous avons passé une 1 demi-journée pour le rédiger. 

En 5″, faites en profiter un ou une ami(e) ! 🧡

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Découvrez nos autres contenus 100% gravel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rejoignez la tribu !

La communauté privée des amoureux du gravel.

2 345 membres 👨‍👩‍👧‍👦

0 spam / 1 e-mail le samedi à 19h​.

🎁 OFFERT : 52 semaines préformatées pour suivre toutes vos sorties gravel !

communauté gravel
alltricks
-10% sur les gravel
Valable jusqu'au 26/09/22
Jusqu'à -60%
Valable jusqu'au 26/09/22
decathlon
Jusqu'à -60% sur le rayon vélo
Valable jusqu'à épuisement des stocks
alltricks
-10% sur les gravel
Jusqu'à -60%